L’étude PRECOCE peut être proposée dans le cadre de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

L’HBP correspond à une augmentation naturelle du volume prostatique, qui peut être associée à des symptômes urinaires et érectiles, qui seront dans certains cas traités par un acte chirurgical, réalisé au laser Greenlight. La chirurgie au laser consiste en une vaporisation de la prostate qui s’opère par les voies naturelles. Après cette intervention, une sonde urinaire est posée, son retrait se fait habituellement le lendemain.

ETUDE CLINIQUE, QUEL OBJECTIF ?

L’objectif principal de cette étude multicentrique, est d’évaluer l’efficacité d’un retrait de sonde 3 heures après un geste de photovaporisation laser de la prostate.

COMMENT CA SE PASSE ?

Lors de la consultation avec votre urologue, un certain nombre de critères d’inclusions seront observés, si ces critères s’appliquent, la participation à l’étude vous sera proposée. Vous pouvez refuser de participer, le médecin vous présentera alors les alternatives thérapeutiques et les modalités de votre prise en charge conventionnelle.

Si vous décidez d’entrer dans ce programme de recherche clinique, vous signerez un consentement. Il est important que vous sachiez que ce consentement vous appartient, vous pouvez décider en tout temps de l’étude de le retirer.

Le suivi de cette étude se déroule sur 3 mois, durant lesquels deux visites ont lieu. Une consultation post-opératoire à un mois, et une consultation à 3 mois. Les données de votre suivi seront recueillies de manière prospective et rendues anonymes. Elles permettront de générer des résultats scientifiques qui vous seront communiqués directement par courrier si vous en exprimez le souhait.

QUELLES DIFFERENCES DANS LE SUIVI ?

Et bien dans le suivi, aucune différence, les rendez-vous de consultations sont les visites normales associées à cette intervention chirurgicale. La seule différence face à un suivi standard est le jour de l’opération puisque l’on vous retire la sonde de manière précoce.

BENEFICES

Les bénéfices sont de deux types, individuels, puisque le retrait précoce de la sonde permet de récupérer des capacités mictionnelles plus rapidement. De plus, les risques associés au port d’une sonde urinaire telles que les infections sont également diminués.

D’un point de vue collectif, le bénéfice d’une telle étude si son efficacité est avérée est de pouvoir garantir cette chirurgie en ambulatoire.

RISQUES

Que vous participiez ou non à cette étude les risques seront les mêmes tant sur la technique chirurgicale que sur le retrait de sonde. L’ensemble de ces risques, liés à l’acte chirurgical vous seront décrits lors de votre consultation avec l’urologue.

QUELQUES CHIFFRES

  • 13 Centres en France
  • 150 Patients à inclure
  • Inclusion jusqu’en Août 2018

VERS QUI SE TOURNER ?

Prendre RDV
X