VOTRE PARCOURS

RAAC UROLOGIE – CHU DE NICE

 

#1 Qu’est-ce que la RAAC

#2 Votre parcours RAAC en urologie au CHU de Nice

#3 Votre passeport RAAC

#4 La FAQ de la RAAC

QU’EST-CE QUE LA RAAC ?

La RAAC ou Récupération Améliorée Après Chirurgie est une prise en charge moderne et globale qui va favoriser plus rapidement votre rétablissement après votre intervention.

Son but est de diminuer l’effet de la chirurgie et de l’anesthésie sur votre organisme afin de retrouver le plus vite possible votre autonomie.

 Votre participation et votre adhésion sont essentielles pour la réussite de cette prise en charge.

N

Satisfaction

Que vous soyez pleinement satisfait de votre prise en charge

Acteur

Que vous soyez pleinement acteur de votre santé 

'

Moins complications

Que les complications après l’opération soient réduites

VOTRE PARCOURS RAAC

EN IMAGE

Depuis quelques années, la chirurgie a su s’appuyer sur les progrès scientifiques et techniques pour s’adapter à l’évolution des attentes en matière de prise en charge et aux contraintes tarifaires imposées par l’hôpital. Parallèlement au développement de pratiques chirurgicales innovantes, le secteur a mis en place la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC), une nouvelle approche pluriprofessionnelle de la prise en charge du patient. Pour éviter que son hospitalisation soit un moment de rupture et qu’il ne revienne à l’hôpital. Un concept adopté par le Centre Hospitalier Universitaire de Nice.

INFIRMIÈRE RAAC DEDIÉE POUR VOTRE PRISE EN CHARGE

ACTEURS DANS VOTRE PARCOURS RAAC

Interventions standardisées

PATIENTS PRIS EN CHARGE EN 2020

Capture Decran 2021 03 21 A 10.19.29 Convertimage

avant votre intervention

Après la consultation avec votre chirurgien et l’indication opératoire posée, vous allez avoir une consultation avec l’anesthésiste et l’infirmière coordinatrice dédiée à la RAAC (en présentiel ou par téléconsultation)

Cette consultation sera un moment privilégié où l’infirmière vous expliquera votre parcours et répondra à vos questions.

Il faut vous préparer physiquement : arrêter de fumer et de boire de l’alcool, s’alimenter sainement, faire des exercices respiratoires et de mobilisation si besoin, et marcher quotidiennement.

A votre admission à l’hôpital, le jeûne pré-opératoire est modifié pour permettre une meilleure récupération notamment musculaire. Ainsi vous allez pouvoir manger 6h avant l’heure de la chirurgie et boire des liquides clairs (thé sucré, eau, jus de pomme) 2h avant la chirurgie. La veille vous prendrez un repas hyperglucidique et 2h avant l’opération, vous prendrez une boisson sucrée.

Capture D’écran 2021 03 21 À 10.20.29

PENDANT votre intervention

Nous privilégions les techniques anesthésiques et chirurgicales les moins invasives possibles. Elles vous seront expliquées pendant les consultations.

Capture D’écran 2021 03 21 À 10.18.12

APRÈS votre intervention

Une alimentation précoce, un lever rapide, une gestion de la douleur efficace, un retrait des sondes, drains et perfusions le plus rapidement possible et en fonction bien sûr de la situation participeront à une prise en charge optimale.

Vous pourrez remplir votre journal de bord pour vous suivre pendant une semaine. (Cliquez ici pour le télécharger)

Tous ces éléments permettront d’envisager une sortie précoce de l’hôpital, vous rendant l’acteur principal des soins auxquels vous aurez été préparés.

Pour sortir dans les meilleures conditions, une anticipation de vos besoins en traitements, en soins post-opératoires et en aide pour les gestes quotidiens est nécessaire.

votre passeport raac

 Cliquez sur l’intervention correspondante pour télécharger votre brochure RAAC qui décrira votre parcours clinique :

 

Prostate
Rein
Vessie
Féminin
Masculin
Urinaire

LE PODCAST

 La RAAC, un parcours innovant en urologie au CHU de Nice, quelles avancées pour vous, futur opéré ? Quels bienfaits pour votre préparation, votre suivi et votre vie d’après l’intervention ? On vous répond.

VÉRIFIEZ VOS CONNAISSANCES

Ecran Imsru

Patrick R. : « Avant mon intervention, je dois stopper la consommation de tabac et d’alcool et essayer de maintenir une certaine forme physique par de l’exercice. »

VRAI : Arrêter le tabac et l’alcool, faire de l’exercice chaque jour en marchant minimum 30 minutes par jour permettra à mon organisme d’être mieux préparer.

Christian C. : « Je dois manger peu la veille de mon opération et rester à jeûn strict dès minuit. »

FAUX : La veille on me servira un repas riche en glucides (sucres lents), je pourrai manger jusqu’ à 6h avant l’intervention et boire jusqu’à 2h avant, d’ailleurs on me donnera une boisson sucrée 2h avant la chirurgie. Le but de cette charge en glucides étant de me donner l’énergie nécessaire à affronter l’intervention et d’éviter les variations du taux de sucre dans mon sang néfastes pour mes organes et mes muscles.

Michel V. :  « La prise en charge dont je vais bénéficier en Urologie au CHU de Nice va me permettre de mieux récupérer après l’intervention. »

VRAI : L’équipe chirurgicale et anesthésique utilisent des méthodes modernes pour me permettre de récupérer au mieux. La chirurgie mini-invasive (notamment la chirurgie robot-assistée) ainsi que l’amélioration de techniques d’anesthésie permettent de diminuer l’impact de la chirurgie sur mon corps.

Humberto R. : « Après mon opération, il faut que je garde le lit au maximum pour récupérer plus vite. »

FAUX : Pour bien récupérer, il faut être actif en se mobilisant rapidement et en marchant régulièrement

Jacques D. : « On me donnera du chewing-gum à mâcher le lendemain de mon intervention. »

VRAI : Il a été prouvé que mâcher du chewing-gum favorise la reprise du transit intestinal et diminue le risque de laisser s’installer une constipation.

Yohan R. : « Il vaut mieux que je mange très peu après l’intervention pour éviter les problèmes digestifs. »

FAUX : Dès que possible, en général 2h, après votre retour en chambre vous pourrez boire et prendre une collation. La plupart du temps il faudra reprendre un régime normal dès le lendemain afin de favoriser la reprise du transit intestinal la plus rapide possible.

Jacques B. : « Après l’intervention, je risque d’être très douloureux et de ne pas pouvoir me mobiliser comme je le souhaite. »

FAUX : Tout sera fait pour gérer de façon optimale votre douleur. Prendre régulièrement les anti-douleurs prescrits aidera à contrôler la douleur et vous permettra de vous mobiliser de façon raisonnable.

Michelle M. : « J’attends le dernier moment pour prévoir le ou les professionnels de santé de ville nécessaire à la continuité de mes soins à ma sortie de l’hôpital. »

FAUX : Il vaut mieux anticiper mes besoins en prévoyant l’infirmière et / ou le kiné de ville qui pourront ainsi me prendre en charge dès ma sortie. Vous pouvez être aidé dans cette démarche en vous rapprochant de l’infirmière coordinatrice qui préviendra l’assurance maladie.

Michael T. : « Je reste le plus de temps possible à l’hôpital pour me permettre de récupérer au mieux. »

FAUX : Si le chirurgien valide ma sortie et que mon état de santé le permet, il est préférable que je continue mes soins à la maison. J’aurai un suivi personnalisé par l’infirmière coordinatrice qui m’appellera pour prendre de mes nouvelles. Je serai ainsi en sécurité.

Thierry E. : « Il n’y a que l’équipe médicale et soignante qui peuvent agir pour améliorer mon état de santé et favoriser une bonne récupération. »

FAUX : Je suis l’acteur principal de ma santé, je dois être un participant actif dans mes soins afin de mieux appréhender cette situation et ainsi mieux récupérer.

IMSRU