La radiothérapie externe constitue une option thérapeutique curative dans le traitement locorégional du cancer de la prostate. Son principe est d’envoyer des rayons ionisants sur la prostate afin de détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie bloque la capacité des cellules à se multiplier. Or les cellules cancéreuses se multipliant plus vite que les cellules saines, elles sont prioritairement impactées, ce qui permet de préserver le plus possible les tissus sains environnants. C’est un traitement indolore, réalisé par un médecin oncologue radiothérapeute en plusieurs séances réparties sur plusieurs semaines.

 

Pour qui et pour traiter quoi ?

La majorité des cancers de prostate sont éligibles à la radiothérapie soit comme principale thérapeutique soit en association à d’autres traitements dans certaines circonstances :

 

  • La radiothérapie peut constituer le traitement du cancer de la prostate localisé, seule ou en association à l’hormonothérapie
  • Après chirurgie pour réduire le risque de récidive du cancer, on parle de radiothérapie adjuvante
  • Après chirurgie s’il apparait une récidive locale ou régionale du cancer de la prostate, on parle de radiothérapie de rattrapage
  • Pour traiter certaines localisations secondaires (métastases) symptomatiques d’un cancer de la prostate de stade avancé, on parle de radiothérapie palliative

 

Comment choisir ?

Lors du diagnostic de cancer de prostate, le dossier du patient est discuté en réunion de concertation pluridisciplinaire d’onco-urologie. Les différentes alternatives thérapeutiques sont exposées. Il revient ensuite au médecin de discuter avec le patient, de lui présenter les avantages et inconvénients de chaque traitement afin de prendre une décision collégiale.

 

La radiothérapie, en pratique ?

Le traitement est divisé en plusieurs irradiations de petites doses administrées une fois par jour, 5 jours par semaine sur 6 à 8 semaines en moyenne. Chaque séance dure entre 15 et 30 minutes. Cette organisation permet aux cellules saines de se régénérer entre chaque séance, à la différence des cellules cancéreuses.

 

Avantages de la radiothérapie

  • Absence d’anesthésie
  • Absence d’hospitalisation
  • Absence d’intervention chirurgicale (bonne indication chez les patients fragiles avec risque opératoire important)
  • Absence de douleur
  • Absence de troubles érectiles à la phase initiale

 

Inconvénients de la radiothérapie

  • Aggravation des symptômes urinaires
  • Atteinte des organes avoisinants avec des effets secondaires à type d’irritation rectale (rectite radique, saignement rectal), d’irritation vésicale (cystite radique, saignement vésical)
  • Troubles érectiles
  • Traitement long
  • Perte de la fertilité

 

Les effets secondaires de la radiothérapie peuvent survenir jusqu’à plusieurs années après l’irradiation. Les effets secondaires immédiats sont très fréquents à type de fatigue, réactions cutanées, troubles du transit et phénomènes irritatifs sur le plan urinaire. Les effets secondaires tardifs peuvent être plus graves mais demeurent heureusement plus rares.

 

Les nouvelles techniques de radiothérapie permettent de diminuer au maximum les effets secondaires en étalant les doses et en ciblant de façon précise la zone à traiter.

Prendre RDV
X